Gaël Guillerm, président de Redcore et François Grosdidier, sénateur LR de Moselle, débattent de l’utilisation du LBD en France dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre.

REDCORE dénonce le vide juridique concernant la conception, l’attribution et l’utilisation des armes dites “moins létales”.

Signez la pétition pour un débat national sur la létalité réduite

REDCORE nous invite à rejoindre le mouvement pour que cessent ces abus.

https://www.change.org/p/oui-à-un-débat-national-sur-la-létalité-réduite



Leave a Reply